a- / A+

Bienvenue sur le site de la ville de LANGRES
en Haute-Marne, candidate à l’Unesco

Ville d’Art & d’Histoire
Plus Beaux Détours de France

Une ville attractive

Eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo, perspiciatis unde omnis.

Accessibilité

Langres accessible à tous : en route vers l’égalité

Emploi, scolarité, accessibilité … : en 2005, le Parlement a voté la loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Un texte majeur puisque la dernière grande loi en faveur des personnes handicap datait de 1975 !
Dans la loi de 2005, le principe d'accessibilité pour tous, quel que soit le handicap, est réaffirmé. Les critères d'accessibilité et les délais de mise en conformité sont redéfinis avec une échéance pour les bâtiments publics fixée à 2015. Les établissements existants recevant du public, les communes et les services de communication publique mais aussi et les transports collectifs avaient dix ans pour se mettre en conformité avec la loi. A Langres, l’équipe municipale de Didier Loiseau agit pour rendre la ville accessible à tous. 

Première étape de cette ambition politique : la rédaction d’un Plan d’accessibilité de la voirie et des espaces publics  (PAVE) sur l’ensemble de la ville de Langres par une équipe pluridisciplinaire constituée de spécialistes, d’élus, de membres des services, de représentants d’associations. Après plusieurs mois de travaux et de nombreuses visites sur site, des essais grandeur nature avec la participation de personnes à mobilité réduite, une première version du document a été présentée et approuvée en commission d’accessibilité en janvier 2011.

Véritable catalogue, le PAVE recense rue par rue, l’ensemble des points compromettant l’accès piétons. Pour chaque difficulté identifiée, des pistes d’action sont proposées. Chaque rue est ainsi qualifiée en fonction de son niveau d’accessibilité, de correct à acceptable jusqu’à inaccessible. 

La tâche est grande et les enjeux financiers conséquents. Mais l’accessibilité est devenue l’un des critères de réflexion déterminant dans tous les projets d’aménagement urbain.

La commission handicap et accessibilité s’est réunie mi 2012 pour faire un bilan d’étape et acter les actions à mener prioritairement.  

Des cheminements prioritaires ont été établis, pour chacun des quartiers de la ville, avec des actions à moyen terme (10 ans) et à long terme (30 ans). L’ensemble des travaux à réaliser représente près de 3 millions d’euros. Nous procédons aux mises aux normes au gré des travaux courants, dans l’intérêt du plus grand nombre. En 2011, 300 000 € ont été consacrés à la création, la rénovation et la mise aux normes des trottoirs dans le cadre de la loi handicap. » Des travaux ont notamment eu lieu dans les rues Daudet (95 0000 euros), Des auges (35 000 euros), de la Clochette (24 000 euros), Louise Michel (129 000 euros). Des stationnements ont également été réalisés avenue Capitaine Baudoin (43 000 euros)  et avenue Turennes…En 2012, les mêmes efforts ont été poursuivis. 

En 2012, plusieurs chantiers ont été réalisés

A l’hôtel de ville

Des travaux de réfection du parvis et un aménagement de l’accessibilité au rez-de-chaussée de l’hôtel de ville ont été entrepris par les services techniques de la Ville de Langres.
Ont été réalisés l’aménagement des trottoirs avec la création d’un surbaissé face à l’entrée, le remplacement des dalles par de la pierre de Langres, la mise en place d’éclairages des niches et de la façade basse, la pose de bornes démontables pour interdire le stationnement devant l’entrée, l’installation de panneaux d’affichage en extérieur de la mairie à l’angle Béligné et la refonte du stationnement avec l’aménagement de deux places handicapées aux normes en vigueur.
L’accueil Mairie a par ailleurs été délocalisé au rez-de-chaussée de l’hôtel de ville avec une nouvelle borne d’accueil aux normes « handicap » et l’installation de portes automatiques et d’interphones. 

A l’hôpital de Langres

Le nouveau quai bus desservant l'hôpital de Langres. © Ville de Langres, G. Geffroy

De façon concertée avec la direction de l’hôpital, l’arrêt de bus desservant l’hôpital a été totalement réaménagé en amont de la rue avec la création d’un quai bus et d’un cheminement accessible par les trottoirs.

La création d'une nouvelle signalisation au sol a permis de réaliser une bande de guidage (en rouge sur la photo) permettant l'aide à l'accostage. Située à une distance du trottoir correspondant à la place du chauffeur de bus, elle lui permet de s'approcher au plus près de la bordure pour que les passagers puissent descendre confortablement.

A la gare SNCF

Une étude est menée conjointement avec la direction de la gare, afin de mettre aux normes l’arrêt de bus existant

En centre ville

Place pour personne à mobilité réduite rue Barbier d'Aucourt. © Ville de Langres, G. Geffroy

De nouvelles places de stationnements pour les personnes à mobilité réduite ont été créées (place Diderot, place Bel Air ou encore square Jeanne Mance). Les anciennes places réservées étaient dépourvues de signalisation verticale et n’étaient en rien dimensionnées pour les personnes à mobilité réduite.

Récemment, une place pour personnes à mobilité réduite a été réalisée rue Barbier-d'Aucourt avec passage surbaissé, passage piétons et bande podotactile.

Au quartier des Ouches, l'ensemble des marquages passages piétons a été refait, avec trottoirs surbaissés et bandes podotactiles.

Un programme plus global d’aménagement des espaces publics est engagé (par exemple rue Gallion ou rue des Jésuites, …).